Zinguerie

La zinguerie est techniquement la partie de notre travail la plus technique, elle s’assimile parfois à un Art et se résume en ces termes : pièces métalliques qui font liaison entre le toit, les tuiles et les murs et sont conçues pour évacuer et protéger des écoulements d’eaux de pluie.

Façonnées à la main et assemblées par soudures, elles assurent une parfaite étanchéité de l’édifice et une durabilité à toute épreuve.
Les termes techniques qui englobent cette partie de notre métier sont :
  • les chéneaux (en feuille de métal) qui transportent les eaux pluviales. A l’inverse des gouttières, elles font partie de l’édifice.
  • les abergements : liaisons en tôles qui facilitent le mouvement de la toiture (ils anticipent les écarts de températures).
  • Les solins : couvres joints qui empêchent le passage de l’eau dans les endroit les plus étroits et difficiles d’accès (on les voit toujours nettement autour des bases de cheminées).
  • Les gouttières et leurs descentes (souvent en éléments standardisés).
  • La noue : jonction entre deux éléments de toiture (posée en angle rentrant) son rôle est elle aussi de diriger l’eau vers la sortie (gouttières).
  • La couverture a tasseaux, en remplacement des tuiles lorsque la pente est faible (mini 5%)